Le Conseil National du Patronat Tchadien salue la volonté des plus hautes autorités à circonscrire la pandémie du Coronavirus et éviter la contamination de toutes les couches sociales du pays. Il adhère totalement aux mesures sanitaires prises et appelle par conséquent toutes les entreprises adhérentes à faire montre de responsabilité sociale en respectant scrupuleusement les consignes sanitaires préconisées par le Gouvernement.

Par ailleurs, le Patronat porte à la connaissance de l’opinion nationale que cette pandémie impacte négativement l’économie tchadienne déjà en proie à la récession économique.  

Conscient des conséquences négatives sur le quotidien des tchadiens qui se traduiront par une baisse drastique des activités et qui pourront mettre dans une totale précarité nombre de citoyens exerçant dans le secteur privé dans son ensemble, le CNPT suggère au gouvernement de créer les conditions d’une réflexion tous azimuts pour convenir d’un accompagnement spécifique à chacune des composantes socio-économiques du pays. 

Le CNPT en sa qualité d’unique organisation nationale des employeurs affiliée à l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE) se doit d’émettre des avis s’inscrivant dans le sens de limiter l’impact négatif de cette pandémie sur l’économie tchadienne comme le recommande le  Bureau des Activités des Employeurs du Bureau International du Travail qui assurera la coordination du plaidoyer du secteur privé sur le plan international. 

Aussi,  comme chaque gouvernement est appelé à prendre des mesures urgentes et appropriées afin de limiter l’impact négatif de la pandémie Coronavirus  sur  l’économie, le Patronat propose :

  • L’ajournement des échéances de paiements des impôts directs et des charges patronales à travers une trêve fiscale,
  • La mise en place d’un fonds spécial du Gouvernement  pour aider les entreprises en difficulté 
  • L’examen concerté de la situation des salariés des entreprises mis en  chômage partiel ou total à cause de la pandémie.
  • L’adoption d’une trêve sociale pour permettre aux mandants syndicaux, patronaux et gouvernementaux de se consacrer à la lutte contre la pandémie.