LYDIE ROMNELOUM :

« ETRE SOI-MEME »

Sourire radieux, allure juvénile, Lydie, Miss Tchad 2012 est le symbole d’une fille battante. Diplômée d’une grande école de commerce, expérience professionnelle solide et toujours pleine d’ambitions. En ce moment, elle dispose de plusieurs projets dans sa besace dont elle rêve pouvoir réaliser dans les jours à venir. Découverte !

Un parcours sans faute…

Agée de 27 ans, née d’une famille modeste de 5 enfants dont 2 filles et 3 garçons, elle est la 3ème, Lydie Romneloum incarne l’abnégation et l’optimisme. Comme tout jeune de son âge, elle fit ses premiers pas à l’école des blancs. Son parcours scolaire fut sanctionné par l’obtention d’un baccalauréat. Le précieux sésame lui ouvrit grandement les portes des études professionnelles. Lesquelles s’achevèrent par un Brevet de Technicien Supérieur en Communication d’entreprise à l’Ecole Supérieure d’Informatique et de Gestion du Tchad, en 2015. Assoiffée de poursuivre ses études, elle posa ses valises en Côte- d’Ivoire, devenue aujourd’hui sa seconde patrie. Là, elle décrocha tour à tour une licence en Marketing, Vente et Gestion commerciale à SUP’ELITE, l’une de plus grandes écoles de Commerce et Marketing de Côte d’Ivoire.

Au passage, elle décroche aussi un diplôme d’agent de Tourisme, puis un Brevet National de Secourisme à la Croix-Rouge de Côte-d’Ivoire. Le bilinguisme lui tient à cœur, raison pour laquelle elle atterrit à Accra, au Ghana où elle apprit pendant 6 mois les cours intensifs de la langue de Shakespeare à Excellent Language Academy. Elle revint à nouveau en Côte-d’Ivoire, où elle obtint à nouveau un Master 2 en Marketing-Vente, entrecoupé d’un Certificat de sécurité sauvetage de membre d’équipage de MERMOZ-PARIS, en France, une formation qui lui ouvre les portes d’une grande compagnie aérienne africaine en 2017, comme hôtesse de l’air.

Talents, atouts…

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années, elle fut élue Miss Tchad 2012, à l’âge de 18 ans. Pendant son mandat qui a duré un an, elle fut ambassadrice de bonne volonté pour le compte de la FAO/ONU Tchad. Elle fit de la promotion du monde rural et de l’agriculture son cheval de bataille. Cela lui permit de mettre en place un projet agricole pour ses jeunes compatriotes.Elle participa entre autres aux évènements culturels et sportifs, aux collectes de fonds pour les actions humanitaires et au forum de haut niveau sur l’eau et l’assainissement en Afrique, à Dakar au Sénégal. Sa couronne de Miss Tchad 2012 lui valut aussi d’être cooptée comme présentatrice du « Grand Journal Télévisé » de 20H sur Télé Al-Nassr-Tchad. Elue dauphine de miss beauté africa à Yaoundé en 2014. Elle a participé également à Miss District international d’Abidjan en 2015.

Mes ambitions…

De retour au pays natal, le Tchad courant 2020 et en attendant de repartir en Europe pour consolider sa formation en anglais, Lydie ambitionne de réaliser une exposition-vente de ses créations, une séance de photos pour le grand public et l’enregistrement d’un disque dont elle garde discrètement les contours. A cet effet, tout soutien et partenariat pour la concrétisation de tous ces projets sont les bienvenus. « On peut faire plusieurs choses à la fois. Il suffit d’être bien organisé et méthodique », aime- t-elle tant le dire. Ses occupations quotidiennes, ajoute-t-elle, sont variables en fonction de son agenda.

Pour sa définition de la vie, elle affirme que cette dernière est trop complexe, mais il faut toujours se battre et se concentrer sur ses objectifs, donner un sens à ce qu’on fait et toujours avancer avec humilité et dans la joie, sans oublier d’où l’on vient. Pour ce faire, l’optimisme revient tout le temps dans son vocabulaire. Pour elle, Le respect des autres, la solidarité et l’ouverture d’esprit sont des valeurs essentielles. Lydie adore déguster des plats simples, particulièrement les salades sous toutes ses formes. Ses couleurs préférées sont le blanc qui, selon elle, un signe de pureté ; le bleu, l’espérance et le violet, la délicatesse et la douceur. Croyante et pratiquante, elle déclare remettre toute chose entre les mains de Dieu. Enfin, la vie de famille lui tient aujourd’hui à cœur. Lydie aime réussir dans ce qu’elle entreprend. Elle est aussi fière d’être prise pour « référence » par ses compatriotes jeunes filles.

Wadar Christian