Le président du conseil national du patronat Tchadien(CNPT) Bichara Doudoua par la voix du secrétaire général Renaud DINGUEMNAIAL  a tenu un point de presse ce jeudi 23 Juillet 2020 relatif à un plaidoyer sur la protection des industries, des biens, des services et du commerce formel du Tchad. Il incite le gouvernement à l’application de l’arrêté portant suspension de l’importation des cigarettes au Tchad tout en encourageant la manufacture des cigarettes du Tchad  (MCT) dans ses actions.

En rappel, le 19 mai 2020 dernier, le Ministre du commerce et de la promotion du secteur privé Mme ACHTA DJIBRINE SY a suspendu l’importation des cigarettes au Tchad par Arrêté Numero-38/PR/MCIP.SP/DGM/DGTC/2020 afin de préserver les recettes et les emplois que porte la manufacture des cigarettes du Tchad (MCT) et de réduire la consommation de la cigarette. 

Cette suspension a suscité le mécontentement de l’Association pour la Défense des consommateurs(ADC) qui également au cours d’un point de presse tenu le 15 juillet 2020 a traité la décision du Ministre d’être unilatérale et sous influence de la MCT.

En effet, le Conseil National du Patronat du Tchad (CNPT) qui s’inscrit dans la mission d’informer le gouvernement des préoccupations réelles des entreprises et dont la MCT est membre « s’interroge sur les motivations de l’ADC, dont le combat apparaît aujourd’hui plus orienté contre l’industrie nationale légale, et donc au profit des importations, que contre le tabagisme ».

Le CNPT à travers son président Mr. BICHARA DOUDOUA souhaite porté à la connaissance de tous : « que son adhérent, la MCT, injustement mis en cause par l’ADC, ne cherche aucunement à se soustraire à ses obligations, en particulier celles créées par la convention cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac(CCLAT), mais qu’au contraire, cette société implantée au Tchad est soucieuse de l’application des objectifs de la CCLAT dont ceux du protocole pour éliminer le commerce illicite des produits ». Le CNPT poursuit en invitant l’ADC à se centralisé sur sa mission principale qui est de défendre les intérêts et la santé des consommateurs : « cette association devrait se concentrer sur l’épineux problème du marché des produits illicites importés et vendus à des prix dérisoires sans aucun cadre réglementaire et qui entraînent une déperdition chronique des recettes de l’Etat. »

En tout, ce plaidoyer pour la protection des industries, des biens, des services et du commerce formel du Tchad est un appel à l’endroit des parties prenantes de lutter contre le commerce illicite. Le président de préciser que le CNPT reste ouverte à toutes préoccupations concernant cette affaire pour une ample clarification.